BioLit sur l'Archipel de Chausey

Algues et bigorneaux : des indicateurs de l'état écologique des estrans ?

Depuis deux ans, l'équipe de Planète Mer et du MNHN de Dinard réalisent des campagnes d'observation (suivi Algues brunes et bigorneaux de BioLit) sur l'archipel de Chausey au printemps et en automne. Ces observations se font avec l'appui du Syndicat Mixte des Espaces Littoraux de la Manche (SyMEL) et les gardes du littoral de Chausey. La dernière campagne d'octobre 2018 avait permis de valider le choix de trois sites d'observation qu'il convenait désormais de suivre régulièrement.

Fin mars, bénéficiant de grands coeffcients des marées d'equinoxe, l'équipe de Planète Mer s'est retrouvée sur Chausey pour trois jours d'observations. L'objectif de ces quelques jours était double : renforcer le suivi de l'évollution des communautés de mollusques sur les sites validés d'une part, équilibrer la répartition des observations par site d'observation et pour chaque niveau d'estran d'autre part.
Les premières ébauches de résultats obtenus en fin d'année dernière laissaient apparaitre un gradient croissant est-ouest de la densité des espèces animales. Ces tendances se basaient sur un jeu de données encore trop parcellaires pour avoir une véritable valeur statistique. Il était donc important de réaliser des observations selon une stratégie d'échantillonnage rigoureuse pour tenter de lever le doute quant à ces résultats.

Les observations réalisées sur chacun des trois sites identifiés rejoignent désormais le reste des observations acquises sur Chausey. L'analyse de données est en cours et montrera si les précédentes tendances se confirment. Cette étude pilote sur Chausey ambitionne de montrer si la présence de mollusques peut être un indicateur de la qualité écologique des estrans. Auquel cas, ce dispositif pourrait être par la suite élargit à d'autres espaces littoraux et apporter de réelles réponses en termes de préservation.