Actualités

Focus sur...

Le fucus


Ce mois-ci Planète Mer vous invite à découvrir le fucus, une algue brune vivant sur les estrans rocheux, dans les zones subissant des marées de forte amplitude. 

Sur le littoral rocheux, les fucus sont parmi les algues les plus communes, les plus abondantes et les plus fréquemment retrouvées échouées dans la laisse de mer. 
Vos observations permettront d'accroître les connaissances sur le cycle de vie et la période de reproduction de cette algue. Partagez-les dans l’Action BioLit « Les Saisons de la Mer ».

Vous trouverez plus d'informations dans la pièce-jointe.
 
Fichier joint: 

Focus sur...

La banquette de posidonies 


Ce mois-ci Planète Mer vous invite à découvrir la banquette de posidonies, une accumulation de feuilles mortes de posidonies ramenées par le vent et le courant sur le bord de mer.

Peu appréciées des baigneurs, les banquettes de posidonies sont pourtant emblématiques des plages de Méditerranée.
Vos observations des banquettes et des espèces que l'on y trouve renseigneront les scientifiques sur l'état de santé des plages et des herbiers de posidonies en Méditerranée. Partagez-les dans l'Action BioLit " Les Saisons de la Mer ".

Vous trouverez plus d'informations dans la pièce-jointe.

 

BioLit et l'association Hatoup

A la découverte des espèces marines et littorales du Parc national des Calanques 


La matinée du samedi 11 septembre 2021 a été riche en découverte pour les enfants de l'association Hatoup. Dans le cadre du projet "Educalanques" porté par le Parc national des Calanques, Planète Mer les a initiés à la découverte de la biodiversité littorale. 

Les enfants ont été amenés à se questionner sur les notions de "littoral" et de "laisse de mer" : qu'est-ce que le littoral, qu'est-ce que la laisse de mer, pourquoi est-elle importante sur les plages ? Ils ont ainsi pris conscience du rôle écologique fondamental de la laisse de mer et des nombreux indices qu'elle donne sur les espèces présentes dans l'eau. 

Des observations sur les différentes espèces échouées dans la laisse de mer ont été réalisées, puis les enfants ont approfondi leurs connaissances des espèces marines de Méditerranée avec le Quizz Biodiversité Littorale.

Les espèces observées pendant cette sortie ont été photographiées et les photos ont été partagées sur le site internet (www.biolit.fr) du programme national de sciences participatives BioLit. Les photos sont disponibles juste ici !

Focus sur...

La littorine bleue

Ce mois-ci Planète Mer vous invite à découvrir la littorine bleue, un petit gastéropode caractéristique du supralittoral.

Elle est localement abondante dans les endroits humides bien exposés aux embruns, d'autant plus lorsque les eaux littorales sont très agitées. Vos observations permettront d'enrichir les connaissances sur cette espèce. Partagez-les dans l'Action " A Vos Observations ".

Vous trouverez plus d'informations dans la pièce-jointe.

 

Focus sur...

Les herbiers marins

Ce mois-ci Planète Mer vous invite à découvrir les herbiers marins véritables pairies sous-marines.

Les herbiers abritent une biodiversité très riche ! Vos observations sont précieuses pour mieux comprendre la relation espèce-habitat. Partagez-les dans l’Action BioLit « A Vos Observations ».

Vous trouverez plus d'informations dans la pièce-jointe.

 

Agenda BioLit Septembre 2021

Toutes les activités près de chez vous !

  Avec l'AGENDA BIOLIT, vous retrouverez toutes les activités BioLit du mois organisées près de chez vous !

  Plus d'information sur les activités BioLit de de septembre 2021 dans l'Agenda.

Focus sur...

L'argonaute

Ce mois-ci Planète Mer vous invite à découvrir l'argonaute ! L'argonaute est un mollusque céphalopode vivant en haute mer. Il s'agit d'un petit poulpe niché dans une coquille blanche très fine et cassante appelée "nacelle".

C'est au printemps et en été,après une période de fort vent, qu'on peut observer des échouages de nacelles vides,abandonnées par les femelles, dans la laisse de mer. Vos observations sont précieuses pour mieux connaître le cycle de vie de cet animal. Partagez-les dans l'Action BioLit Les Saisons de la Mer.

Vous trouverez plus d'informations dans la pièce-jointe.
 

Focus sur...

Le lièvre de mer

Ce mois-ci Planète Mer vous invite à découvrir le lièvre de mer ! Le lièvre de mer est un mollusque gastéropode. Il possède une coquille interne très mince, fragile et transparente.Il vit et se déplace à faible profondeur sur les fonds couverts d'algues ou de plantes sous-marines.

Le lièvre de mer se reproduit entre juillet etoctobre et vient déposer ses oeufs près du rivage. Vos observationspermettront de mieux connaître les zones etles périodes de ponte de cette espèce.Partagez-les dans l'Action BioLit Les Saisons de la Mer ».

Vous trouverez plus d'informations dans la pièce-jointe.
 

Agenda BioLit Août 2021

Toutes les activités près de chez vous !

  Avec l'AGENDA BIOLIT, vous retrouverez toutes les activités BioLit du mois organisées près de chez vous !

  Plus d'information sur les activités BioLit de de août 2021 dans l'Agenda.

Observation et découverte de la biodiversité littorale à Marseille

Ma plage, espace de biodiversité

 

Dans le cadre de la campagne estivale « Ma plage, espace de biodiversité », une activité de découverte a été réalisée par Planète Mer le lundi 19 juillet sur la plage du Bain des Dames à Marseille (13). Un groupe, d’une quinzaine de jeunes de 12 à 14 ans originaires de l’île de France, était réuni pour découvrir et observer la faune et la flore du littoral marseillais.

Ils ont tout d’abord observé la laisse de mer et nous avons ensuite débriefé sur ce que nous avions vu sur la plage. Les jeunes ont été sensibilisés au rôle écologique de la laisse de mer mais aussi au rôle primordial de la posidonie, très présente sur la plage ce jour-ci. 

Ensuite, le groupe a fait une partie de Quizz Biodiversité Littorale ce qui a permis de découvrir et d’en apprendre davantage sur les différents habitats et espèces qui peuplent la Méditerranée.

Curieux de découvrir les observations réalisées dans le cadre de la campagne « Ma plage, espace de biodiversité » ? Un aperçu est disponible ici

(c) Begusseau Charlyne

Nos nouveaux petits BioLitiens

Le cycle BioLit Junior avec la classe de CE2/CM1 d'Alain Colas de Dinard (35) est terminé

Début juillet a eu lieu la dernière intervention de Planète Mer auprès de la classe de CE2/CM1 d’Alain Colas (Dinard, 35). Après avoir nettoyé la plage de Port Blanc (Dinard, 35), et identifier les différents déchets présents sur le littoral ; nos protecteurs de la mer ont pu restituer en classe leurs observations. Ils ont conclu que la majorité des déchets trouvés sur la plage étaient d'origine terrestre et qu’un déchet traînant dans la cour de récréation peut vite se retrouver dans la mer ! En formant des groupes de quatre, ils ont réfléchi sur des solutions permettant de réduire la présence des déchets sur le littoral. 

Les idées ont fusé ! Bien évidemment il y a eu : utiliser une gourde plutôt que des bouteilles en plastique, mettre plus de poubelles de tri au début des sentiers menant à la plage. Mais aussi, inventer une machine supersonique ne détectant et ne ramassant que le plastique dans le sable ! D’autres solutions à mettre en place à l’école ont été trouvées, comme organiser un temps dans la journée pour que toute la classe ramasse les déchets traînant dans la cour de récréation, installer plus de poubelles et un bac à compost.  

Nos explorateurs ont pu apprendre, lors de ce cycle BioLit Junior avec Planète Mer, la richesse de la biodiversité de la laisse de mer, son rôle essentiel et nécessaire pour l’écosystème marin, et pourquoi il faut la protéger. Maintenant la laisse de mer n’a plus aucun secret pour nos nouveaux BioLitiens !

 

Des hermelles à Marseille ?

L’enquête se poursuit avec des premières réponses !

En fin d’année 2020, une observation tout à fait inédite a été partagée sur biolit.fr. Des observateurs du programme BioLit Julien P. du Centre IDMer de la Ville de Marseille et Anjelika A. guide-conférencière naturaliste et proche de l'équipe de sensibilisation de la Ville de Marseille partageaient leur découverte : des hermelles ! Ce sont les travaux sur la présence historique des hermelles à Marseille de Daniel Faget, historien du milieu maritime, qui les a mis sur la piste des hermelles.

Cette découverte a particulièrement intéressée l’équipe de Stanislas Dubois de l’IFREMER qui porte le projet REEHAB pour mieux connaître la distribution géographique de ces vers marins. L’équipe BioLit a donc signalé l’observation dans ce programme.

Le doute plane cependant sur l’identification précise de l'espèce de la petite colonie présente à Marseille. En effet, plusieurs espèces d’hermelles sont présentes en Méditerranée. S’agit-il bien de l’espèce Sabellaria alveolata ? Pour répondre à la question, l’Ifremer a souhaité analyser quelques individus.

Pour cela, en mai dernier le prélèvement a été réalisé par Planète Mer, le Centre IDMer de la Ville de Marseille et les observateurs à l’origine de la découverte.

Après quelques semaines d’attente, la réponse est donnée par l’équipe de Stanislas Dubois. C’est bien Sabellaria alveolata !

Sans pouvoir statuer sur l’hypothèse d’une reconquête du milieu ou simplement de la non observation pendant plusieurs décennies, c’est une meilleure nouvelle pour la biodiversité !

Découverte de la biodiversité de l’île du Frioul

Une sortie réalisée avec les écogardes du Parc national des Calanques

Ce mercredi 30 juin, Planète Mer accompagné d'une écogarde et d'une écolontaire du Parc national des Calanques a embarqué dans la navette en direction de l’île du Frioul pour réaliser des animations autour de la biodiversité du littoral.

Tout en profitant de la beauté de l’île, les participants ont pu découvrir les spécificités du Parc et les enjeux liés à sa protection. Ils ont également pu identifier les habitats et les espèces du littoral en participant au tout nouveau jeu « Quizz Biodiversité Littorale » développé par Planète Mer dans le cadre du projet pédagogique Educalanques avec le soutien du Parc national des Calanques et de la Ville de Marseille. Cette sortie a également été une opportunité pour discuter du rôle écologique de la laisse de mer et des menaces qui pèsent sur la biodiversité. Ces échanges inspirants ont débouché sur l’application pratique d’une action à mener pour aider à protéger la biodiversité du littoral : le programme de science participative BioLit ! En partageant les observations réalisées sur le littoral, les participants contribuent à améliorer les connaissances sur la biodiversité.

Publication d’un nouvel article sociologique sur BioLit

Analyse du processus d’apprentissage de la reconnaissance des espèces

Florian Charvolin, enseignant-chercheur du Centre Max Weber (laboratoire de sociologie généraliste) et partenaire du programme BioLit depuis plusieurs années, vient de publier un nouvel article sur le programme. Celui-ci est intitulé “L’importance des cadrages dans l’apprentissage de la reconnaissance des espèces en sortie de science participative”.

 

En tant que support de son analyse, une sortie, sur l’action Algues Brunes et Bigorneaux, a été filmée en juin 2016. À travers cet enregistrement, il s’arrête sur plusieurs éléments particuliers de la participation et effectue des cadrages des situations.

Il a porté une attention particulière à la condition extérieure de la sortie ainsi qu’à l’utilisation du quadrat, qui sont tous deux des éléments de participation à de la science “non-confinée”. Il s’est également intéressé aux discours des BioLitiens, à l’utilisation de documents tels que les fiches espèces et a étudié des éléments du langage corporel comme le fait de montrer du doigt une espèce.

 

L'article présente donc l’ensemble des composantes de construction d’un savoir, dans le cas de BioLit, par des participants non-spécialistes, ayant chacun un vécu différent. Plusieurs conclusions ressortent de l’article. La première est que les modalités des pratiques d’interactions entre les documents, les personnes et l’environnement assurent le plaisir de la sortie BioLit. Ensuite, on peut souligner que l’apprentissage des noms justes des espèces est le fruit d’un processus en plusieurs étapes : prononciation du nom d’espèce (par exemple la gibbule), interaction entre les participants pour discuter autour de la validité du nom, consultation d’un document de référence (ici les fiches espèces du protocole) et finalement la validation du nom de l’espèce. Autrement dit et pour reprendre les termes de l'article, le nom d’espèce “fait le pont entre l’indexicalité de l’expérience terrain et un élément [...] dans la nomenclature”. Enfin, il est mis en avant qu’il est possible de continuer à produire de la connaissance avec de nouvelles participations. C’est pourquoi il est toujours intéressant de renouveler son expérience de BioLit.

 

Nous vous conseillons d'aller y jeter un coup d'œil pour lire l'intégralité des résultats de cette approche sociologique !

 

Pour lire l’article, c'est ici.

 

BioLit avec les Pirates du Plastique !

Retour sur une sortie réalisée par Planète Mer dans le cadre de la campagne des Pirates du Plastique

Mercredi 16 juin 2021, Planète Mer a animé une sortie pédagogique à la découverte de la biodiversité du littoral marseillais à l’Anse de la Maronaise (13) dans le Parc national des Calanques.

Pour commencer à familiariser les participants à la biodiversité du Parc des Calanques, une partie de jeu de Quizz Biodiversité Littorale a été lancée. Ce jeu, développé par Planète Mer dans le cadre du projet Educalanques coordonné par le Parc national des Calanques, a pour objectif de mieux connaître les espèces que l’on peut observer dans le parc ainsi que leurs habitats.

Les participants se sont ensuite concentrés sur l’observation de la laisse de mer. Ils ont ainsi découvert la richesse de la biodiversité de la laisse de mer et ont été sensibilisés à son rôle majeur pour cet écosystème.

Toutes les espèces observées pendant cette sortie ont été photographiées et les photos ont été partagées sur le site internet (www.biolit.fr) du programme national de sciences participatives BioLit !

Durant cette sortie, les participants ont aussi pris part à un ramassage de déchets sauvages sur la plage. Ils ont ainsi contribué à un deuxième programme de sciences participatives sur la caractérisation des déchets : ReMed Zéro Plastique.