Inventaire du patrimoine naturel

Quel devenir pour les données BioLit transmises à l’INPN ?

Entre 2012 et 2017, les données collectées par les observateurs ont été transmises à l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN). Pour quels objectifs ? Celui de dresser l’inventaire des espèces présentes en France et de mettre à jour leur aire de répartition.

L’INPN a en charge la gestion et la diffusion des informations sur le patrimoine terrestre et marin. Les 1123 observations transmises se répartissent dans 12 groupes taxonomiques marins. Celles rassemblant le plus de taxons inventoriés et le plus de données sont : les mollusques, les chordés (mammifères, poissons, oiseaux…) et les plantes vasculaires du littoral. D’autres groupes moins communs tels que les porifères (éponge de mer) ou les vers marins, plus difficiles à observer, concentrent moins de données mais en font une source d’information tout aussi importante.

Participer en tant que Biolitiennes et Biolitiens, c’est augmenter la connaissance sur la biodiversité du littoral et ainsi pouvoir mieux la protéger. Grâce à vos observations pour les différents programmes BioLit, on en connaît un peu plus sur les espèces observées (répartition géographique, abondance des populations, habitats naturels) et leur fréquence d’observation.

Alors que la France possède le second domaine maritime mondial, 80 % des espèces françaises actuellement inventoriées par l’INPN sont terrestres. Continuer à alimenter cet inventaire, c’est permettre de l’enrichir de données sur les espèces marines et littorales et ainsi mieux connaître notre patrimoine naturel.

Pour en savoir plus sur les données BioLit versées dans l'INPN : cliquez ici