Wanted !

Echouage de méduses bleues en Normandie

De nombreux échouages de méduses Rhizostomes ont été observés sur les plages Normandes au mois d’Août dernier. Ces phénomènes quasi-annuels, ont lieu fréquemment en automne et en hiver. Ils sont principalement naturels et correspondent à la fin du cycle de vie de ces méduses qui, affaiblies et portées par les courants marins, finissent par s’échouer sur la plage. Cependant, l’importante concentration des méduses sur le littoral questionne. On sait que cette prolifération peut être accentuée par la variation des paramètres de saisonnalité (température) mais également par l’augmentation de nutriment dans le milieu (eutrophisation), source de nourriture pour ces animaux. Il est donc important de suivre de plus près la prolifération de cette espèce afin de mieux connaître son cycle de vie et les facteurs à l’origine de leur échouage.

Un BioLitien a déjà posté une observation sur le site de BioLit. N’hésitez pas à participer à votre tour aux actions ici et aider au suivi de cette espèce sur tout le littoral.

Poumon de mer ou méduse chou-fleur, sont les deux noms du Rhizostome, une méduse de grande taille, vivant proche des côtes dans des eaux peu profondes. Cette espèce mesure de 30 à 60 cm de diamètre et comprend une ombrelle dentelée d’un liseré bleu sur son bord. La couleur de cette méduse est variable  (blanc, jaune, orange, bleue…) et dépend de son régime alimentaire. En effet, elle est capable de fixer les pigments de couleur du plancton qu’elle consomme.

Malgré sa taille imposante, elle est peu urticante via l’absence de tentacules. Il est cependant préférable de ne pas la toucher. Certaines personnes sensibles peuvent développer des démangeaisons et des rougeurs.

Deux types de méduses rhizostomes sont différenciées, uniquement selon leur position géographique : Rhizostoma pulmo qui est méditerranéenne et Rhizostoma octopus en Atlantique.

 

Rhizostome - Rhizostoma octopus © BioLit - Lexton (Observateur BioLit)