Une découverte intrigante à Marseille

Quand l’extraordinaire côtoie l’ordinaire !

Le Centre Initiation et Découverte Mer (CIDMer) de la Ville de Marseille (anciennement CPMer) a partagé une observation pour le moins surprenante entre les enrochements d'une plage de la ville début novembre : des hermelles (Sabellaria alveolata) ! Cette découverte a été réalisée par Anjelika, guide-conférencière naturaliste et proche de l'équipe de sensibilisation de la Ville de Marseille. Ensuite, c'est grâce à la curiosité de Julien P. et Julien D du CIDMer que l'organisme a été identifié. Le hasard a fait qu'ils sont, pour ainsi dire, "tombés" sur un article de Daniel Faget retraçant la présence de l'espèce à Marseille.

Qu'est ce que les hermelles ? Il s’agit de petits vers de mers vivants dans la zone de balancement des marées à l’intérieur de tubes sableux qu’ils bâtissent savamment en agglomérant les grains de sables alentours. De nature grégaire, ces animaux peuvent former de véritables récifs abritant une biodiversité très riche. L’étonnant est que l’on pensait que cette espèce avait disparu du littoral marseillais depuis plus d’un siècle !

Au XIX siècle, les colonies d’hermelles abondaient sur les plages marseillaises avant de subitement disparaître. Et pour cause, le développement de la pêche a encouragé leur surexploitation en les réduisant à un gisement d’appât. La reformation des colonies a ensuite été potentiellement perturbée par deux facteurs. D’une part, l’urbanisation du littoral a certainement contribué à la perte de leur habitat et modifié les courants apportant la matière minérale et organique nécessaire à leur survie. D’autre part, le rejet de substances polluantes, lié à l’urbanisation croissante, a contribué à modifier la qualité des eaux du littoral marseillais.

La colonie observée sur les plages de Marseille relève-t-elle des vestiges du passé ou marque-t-elle une reconquête témoignant ainsi de la capacité de résilience du vivant ?

Une chose est sûre, comme le disait Balzac « rien dans la vie n’exige plus d’attention que les choses qui paraissent naturelles » alors vous aussi n’hésitez pas à scruter attentivement le littoral et à nous partager vos découvertes !

 

Voir la fiche d'observation sur BioLit

Sources :

-DUPRAT-BRUSSAUT Annie, BARRABES Michel, SCAPS Patrick in : DORIS, 24/04/2019 : Sabellaria alveolata (Linnaeus, 1767), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1373 [consulté le 05/11/2020].

-FAGET, Daniel. "Pour une approche transdiciplinaire de l'histoire maritime: l'étude des colonies d'hermelles Sabellaria alveolata (Linné 1767) à Marseille (France) à la fin du XIXe siècle.". Mésogée, 2007, volume 63, page 27-35.

-Fiche Habitat BioLit Junior : Les récifs d’Hermelles (voir fichier joint)

 

Dernière mise à jour de l'actualité : 02/12/2020